En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.
 
 
 
 
   Le Vénérable Père Marie-Antoine de Lavaur, capucin, appelé Le Saint de Toulouse (1825-1907)
  
 
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » La Messe du P. Marie-Antoine aujourd'hui
    Imprimer la page...

La Messe du P. Marie-Antoine aujourd'hui




LA MESSE
DU PÈRE MARIE-ANTOINE AUJOURD'HUI
AVEC MARIE*



« Un jour sans messe
, dit saint François de Sales, est un jour sans soleil ». Une Messe bien entendue, « oh ! le trésor des trésors » ! Faites tous les sacrifices pour l’entendre chaque jour. Vouloir, c’est pouvoir. Ne vous privez jamais de ce bonheur : c’est une demi-heure de Paradis passée sur la terre.


Voici une méthode admirable. En vous en servant, vous serez tout le temps avec Jésus. Vous le verrez, avec les sentiments du Cœur Immaculé de Marie, vivre sous vos yeux. Et être avec Jésus, n’est-ce pas être au Paradis ? Lui-même veut que nous fassions ainsi : « Faites ceci en vous souvenant de moi ».

Suivez avec attention chacun des gestes du prêtre : vous y verrez parfaitement reproduite la vie tout entière de Jésus-Christ.



Première partie de la messe.- Adorer Dieu


Messe-Illust1.jpgVoyez le prêtre sortir de la sacristie : il porte la croix sur ses épaules et le calice dans ses mains : ceci rappelle que l’homme, qui a été perdu par l’arbre et le fruit du péché, est sauvé par l’arbre de la croix et le fruit de vie.

La préparation pénitentielle

Au pied de l’autel, le prêtre, en souvenir d’Adam pécheur, commence, avec tous les assistants, à confesser et à pleurer les péchés.

"Seigneur, Dieu Tout-Puissant, me voici prosterné en votre présence, pour apaiser et honorer votre Majesté divine
au nom de toutes les créatures. Mais comment le pourrai-je faire, étant moi-même pécheur?
Pardon, Seigneur! Vous qui vous glorifiez d'être appelé le Père des miséricordes, mille fois pardon".

Il monte ensuite à l’autel en tremblant et demandant miséricorde, par les mérites des Saints dont les reliques sont dans l’autel, et il baise l’autel.

La prière d’ouverture

Au côté droit, il dit l’Introït avec les prophètes, qui annoncent le Rédempteur,

Le Kyrie Eleison

Messe-Illust2.jpget il revient au milieu de l’autel pour dire le Kyrie Eleison, qui rappelle les grandes prières faites pendant quatre mille ans pour demander ce Rédempteur. Adam les avait commencées, et Marie les disait encore quand l’Ange la salua.

Le Gloria

Le prêtre chante ensuite le Gloria, rappelant les joies de la crèche.

"Mon enfant, le prêtre t'invite en disant "Dominus vobiscum", à venir à la crèche.
Dis avec lui les Oraisons, unissant tes prières à celle des bergers et des rois mages".
Prière

Messe-Illlustr3.jpgLes Oraisons qui suivent rappellent les adorations des bergers et des rois.

La lecture

L’Epître qui est l’enseignement des Docteurs apostoliques, rappelle la présence de Jésus au milieu des Docteurs.

Le Psaume

Le Graduel rappelle sa croissance jusqu’à trente ans

L’Evangile

Messe-Illust4.jpgVoici la prédication de l’Evangile.

"L'Evangile te rappelle la prédication divine de mon Fils.
Lève-toi pour l'écouter, baise avec respect le livre qui la continue, et, avec les martyrs et les confesseurs de la foi,
fais retentir les cieux et la terre de ce chant de victoire: Credo! Credo! Je crois! Je crois!"

Le Credo

Le Credo en est la solennelle affirmation.




Deuxième partie de la messe.- Remercier Dieu


Voici la Passion qui commence.

"Mon enfant, ici commence le grand sacrifice".
Préparation des dons et Prière sur les Offrandes

Messe-Illust5.jpgL’Offertoire ou Oblation est la première partie de sacrifice.

Le prêtre offrant l’hostie, c’est Jésus s’offrant au jardin des Oliviers. Le vin mis dans le calice rappelle la divinité de Jésus et le sang qu’il répand, et les gouttes d’eau qu’y mêle le prêtre rappellent son humanité et aussi les larmes que nous devrions mêler à son sang.

"Verse quelques larmes brûlantes d'amour pour les unir au sang de mon Jésus".
Il faut s’offrir et s’immoler avec Jésus.

Le Lavabo nous rappelle combien il faut être pur pour faire cette offrande et cette immolation.

"Le prêtre se purifie encore en lavant l'extrémité des doigts qui doivent toucher l'hostie sainte,
puis il revient au milieu de l'autel
où, profondément incliné, il s'offre à Dieu pour le salut du peuple.
En ce moment, il faut prier pour le prêtre. Il doit être si saint, si pur!"

L’Orate fratres invite les fidèles à s’offrir avec le prêtre.

"Le prêtre t'invite à venir t'immoler à ton tour avec Jésus et lui-même, et à offrir au Seigneur ta volonté, tes biens, ta famille et ta vie.
Mais ce que Jésus te demande avant toute chose, mon enfant, c'est ton cœur, offre-le lui sans partage
afin qu'il s'élève de la terre jusqu'au trône de Dieu, pour y chanter avec les anges: Sanctus! Sanctus! Sanctus!"

Messe-Illust6.jpgPréface

La Préface chante la gloire que Dieu en retire.



Messe-sanctus.jpgLe Sanctus

Le Sanctus et l’Hosanna transportent nos cœurs dans les cieux pour y tressaillir d’amour et y chanter avec les anges. Plusieurs Saints entendaient alors, dans l’extase, les célestes concerts.





Troisième partie de la messe.- Pleurer ses péchés

Prière Eucharistique

Le prêtre met les bras en croix, baise l’autel et fait trois signes de croix sur le calice, rappelant ainsi le baiser de judas et les trois juges de Jésus.

Messe-Illust7.jpgQuand il s’arrête au Memento , se souvenir de Pilate interrompant les supplices pour dire : Ecce Homo.

"O Père, regardez sa face adorable! A cause de lui, accordez-nous telle... telle grâce pour telle... telle personne".

Les prières qui suivent rappellent Jésus montant au Calvaire.

"Mon enfant, viens avec moi à la suite de mon Fils".

Le prêtre met alors ses deux mains juxtaposées sur le calice, pour placer tous les péchés sur la tête de la Victime.

"Ne laisse pas perdre une goutte de ce sang adorable!
Au pied de la croix de mon Jésus prie pour les justes, pour les morts, pour les pécheurs".


Il prononce les paroles de la Consécration pour l’immoler, il l’élève pour la montrer au ciel et à la terre.



Notre Père

Ensuite il fait, les bras en croix, les grandes prières que fit Jésus sur la croix et que rappelle le Pater.

Fraction du pain

Messe-Fraction2.jpg
Puis il partage l’Hostie en deux, pour rappeler la mort de Jésus, par la séparation du corps et de l’âme. Il la brise encore pour rappeler le coup de lance. Il fait trois signes de croix pour rappeler les trois jours du sépulcre, et, laissant tomber une parcelle d’Hostie dans le calice, il rappelle la réunion de l’âme et du corps de Jésus dans le sépulcre et sa résurrection.


"Les trois jours de ma grande douleur et la consolation que j'avais dans mon martyre de garder toujours dans mon cœur
l'hostie que j'avais reçue la première au Cénacle".




Quatrième partie de la messe.- Demander les grâces


Agnus Dei, Echange de la paix, Communion

Messe-Illust8.jpgLe prêtre dit l’Agnus Dei et donne la Paix et la Communion pour rappeler que l’Agneau de Dieu ressuscité donna la paix aux Apôtres, les visita et s’assit à la même table.

"Participe toi aussi au sacrifice par une communion fervente.
Ne manque jamais au moins de faire la communion spirituelle en t'unissant à la joie qu'éprouvait mon cœur
quand tous les jours je recevais mon divin Fils des mains de Jean, mon fils adoptif".

Conclusion de la célébration

Puis, de même que Jésus annonça à ses Apôtres que sa vie terrestre était finie et qu’il les bénit avant de monter au ciel, le prêtre dit : Ite Missa est, et bénit les assistants.

"Incline la tête pour recevoir sa bénédiction, comme firent les apôtres au moment où mon Jésus monta au ciel".

Après cette bénédiction, tous les fidèles debout pendant le Dernier Evangile, semblent, comme les Apôtres contempler Jésus montant au ciel et entendre les Anges leur annoncer que Jésus en descendra pour juger le monde.
Messe-Illust9.jpg
Ainsi, la Messe renferme tous les évènements accomplis dans tous les siècles, depuis la chute jusqu’au jugement dernier.

Voilà les merveilles d’amour, qu’il faut contempler et méditer tout le temps de la Messe.

Alors, quel trésor de grâces ! Quel avant-goût du Paradis !


*Cette Messe est donnée dans la plupart des manuels de pèlerinages publiés du P. Marie-Antoine, ainsi « Le Pieux Pèlerin » (1882), ou le "Manuel du Pieux Pèlerin de Notre-Dame de Consolation au Pech » (1902). Celle présentée ici dans son intégralité est extraite de ce dernier.
               **Les titres sur la gauche, en marron foncé, rajoutés, lui donnent ses repères d'aujourd'hui.
               **Les séquences méditées, de couleur bleue sur fond jaune pâle à droite, que le P. Marie-Antoine met dans la bouche de Marie dans une "Messe avec Marie", sont extraites du " Lis Immaculé ou Manuel du Pèlerin de Lourdes"

Pour en avoir la source en fac-simile, cliquer : page 1 - page 2 - page 3

Date de création : 08/01/2009 09:53
Dernière modification : 07/03/2012 21:55
Catégorie : Menu général - Les chemins de sainteté du P. Marie-Antoine
Page lue 1548 fois