Le Vénérable Père Marie-Antoine de Lavaur, capucin, appelé Le Saint de Toulouse (1825-1907)
  
 
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » 4. Dévotion à saint Antoine de Padoue
    Imprimer la page...

4. Dévotion à saint Antoine de Padoue

st-antoine.jpg
SAINT ANTOINE DE PADOUE A CONFIÉ AU SERVITEUR DE DIEU LE P. MARIE-ANTOINE
LA RENAISSANCE DE SA DÉVOTION A LA FIN DU XIX° SIÈCLE

4. LA DÉVOTION À SAINT ANTOINE DE PADOUE

DES NEUF AU TREIZE MARDIS DE SAINT ANTOINE DE PADOUE

 

C'est mardi, 17 avril, que commenceront les neuf mardis de saint Antoine de Padoue, pour se terminer le 12 juin, veille de sa fête.

L'efficacité des neuvaines à saint Antoine de Padoue est démontré par d'innombrables exemples. La pratique de lui consacrer neuf mardis consécutifs remonte à 1617, et a pour origine un miracle des plus extraordinaires.

Le miracle divulgué partout excita, en Italie, en France, en Espagne, en Allemagne, une telle dévotion à saint Antoine, que la pratique des neuf mardis, établie définitivement, fut suivie par d'immenses multitudes, dans toutes les églises des Frères mineurs.

Même là où des exercices publics ne se font point à cette occasion, il est facile aux fidèles de faire cette neuvaine en leur particulier. On les exhorte spécialement à communier pendant les neuf mardis qui précèdent le 13 juin, ou, au moins, à entendre la sainte Messe, à aller en pèlerinage spirituel au tombeau du Saint de Padoue, à s'unir aux prières qui s'y font, en visitant un autel et une image de saint Antoine. Il n'y a aucune prière prescrite, toutefois on recommande surtout le répons: "Si vous voulez des miracles" qui est la plus belle des prières à saint Antoine, la plus vénérable, puisqu'elle est liturgique et puisqu'elle vient de saint Bonaventure, et aussi la plus efficace, le grand nombre de prodiges obtenus par elle lui ayant valu, depuis l'origine, cette appellation bien significative de Répons miraculeux. (La Semaine Catholique de Toulouse du 25/04/94 p.356)





 
QUESTION AU PÈRE MARIE-ANTOINE

 
Pourquoi le choix du mardi pour honorer saint Antoine de Padoue?

Le mardi est le jour du dieu Mars, Mardi. Le dieu Mars était le dieu de la Guerre: l'Eglise l'a consacré à honorer les saints Anges qui, formant la milice céleste, ayant saint Michel à leur tête, ont soutenu le grand combat contre Satan et remporté la grande victoire.

Saint Antoine est mort le vendredi 1° juin 1231. Voyez l'attention que le Seigneur a pour lui. Il le fait naître le jour de l'Assomption, fête du triomphe de sa Mère. Il le fait mourir le vendredi, le jour où Jésus est mort, et c'est le mardi, jour consacré à honorer les Anges, ces grands vainqueurs, qu'il a voulu qu'on lui fit de triomphantes funérailles. Ce jour-là, les prodiges furent si nombreux, si éclatants, qu'il ne fut plus jamais oublié. La reconnaissance et l'admiration des peuples consacrèrent donc spécialement le MARDI à saint Antoine de Padoue. C'était une croyance générale, à Padoue, qu'on obtenait ce jour-là tout ce qu'on demandait.
Antoine-mardis2.jpg
Cette dévotion connut un développement surprenant en 1617. Une noble dame de Bologne réclamait avec insistance une grande faveur par l'intercession de saint Antoine. Une nuit, elle vit en songe le bienheureux Antoine: -"Visite, lui dit-il, pendant neuf mardis mon image dans l'église de Saint-François, et tu seras exaucée." La pieuse femme s'empressa d'obéir à la parole du saint, et elle obtint ce qui était si ardemment désiré.

Les Frères Mineurs divulguèrent aussitôt ce miracle et recommandèrent vivement la dévotion des neuf mardis. Cette pratique se répandit promptement dans toute l'Italie et dans beaucoup d'autres contrées du monde catholique.

La dévotion des peuples ne s'en tint pas là. Le mardi était consacré à saint Antoine, insensiblement, les fidèles portèrent à TREIZE le nombre des mardis destinés à honorer le Saint, et cela en souvenir de sa bienheureuse mort, arrivée le 13 du mois de juin. L'Eglise a sanctionné cette dévotion par son autorité suprême et l'a enrichie de nombreuses indulgences. Ce que l'Eglise approuve sur la terre est approuvé dans le ciel, Dieu l'a montré visiblement en accordant des grâces sans nombre à la dévotion des TREIZE MARDIS de saint Antoine. ("Une fleur pour les treize mardis de saint Antoine de Padoue" par le P. Marie-Antoine, 40.000 mille exemplaires édités en 1896)





 
MISSION DE SAINT ANTOINE DE PADOUE par le P. Marie-Antoine

 
Ce grand Saint prêchait partout les enseignements du Seigneur et il disait sans cesse:

"Celui
qui entend les enseignements du Seigneur et les met en pratique a vraiment Dieu pour Père." (S. Jean, VIII,47)

Il sera heureux sur la terre, rien de nécessaire ne lui manquera, et il aura le ciel pour récompense.

Voici ces enseignements. Ils sont clairs, et, avec le secours de la grâce, qui ne manque jamais à celui qui prie, ils sont faciles à remplir.

Lisez attentivement: ceci renferme tous les sermons du grand Saint.

1. Aimer beaucoup le Seigneur.- N'est-il pas mort sur la croix pour nous? Prouver cet amour par la parfaite fidélité à sa loi et à celle de son Eglise.

2. Aimer beaucoup le prochain.- N'est-il pas, comme nous, l'enfant de Dieu? Il faut donc lui pardonner et lui faire tout le bien possible.

3. Vaincre continuellement trois vices qui sont en chacun de nous, et nous mènent à notre malheur:

      1) L'orgueil.- C'est le vice de l'esprit, et une vraie folie. Que sommes-nous, en effet, sinon cendre et poussière, impuissance et misère?
      2) L'avarice.- C'est le vice du cœur: l'avare n'en a pas, il est dans son coffre.
     3) L'impureté.- C'est le vice du corps. L'impudique le profane et le tue. Ce crime, commis soit avant le mariage, soit pendant le mariage, fait le malheur et la ruine de l'humanité.

En gagnant bien la mission, on triomphe de ces trois vices, et on assure son salut. Ne pas la gagner c'est rester leur esclave.

Pour la gagner, priez beaucoup, écoutez
bien les sermons, faites une bonne confession et une sainte communion.

Evitez ce qui fait mal, faites de bonnes lectures et tenez-vous dans la présence de Dieu.



St-Antoine-4.jpg
                 CANTIQUE DE SAINT ANTOINE DE PADOUE
par le P. Marie-Antoine
                                               sur l'air de l'AVE MARIA de Lourdes
                                                                         Refrain
                                                          Grand Saint Antoine                                                 

                                                        A toi notre amour (bis)

      Au concert dans Anges                                                                        
La plus pauvre bure
      Unissons nos voix,                                                                               est son vêtement,
      Chantons les louanges                                                                          La corde en ceinture        
      du Fils de François.                                                                              Tout son ornement.

      Jésus le caresse,                                                                                  Il vit solitaire,
      et lui, sur son cœur,                                                                             Puis il va prêcher
      l'adore, le presse,                                                                                Par toute la terre
      Tout brûlant d'ardeur.                                                                          
Pour le faire aimer.

      Lui, fils de famille,                                                                                Près des Tabernacles         
      Il marche pieds nus                                                                              Extases d'amour
      Et tout ce qui brille                                                                               Prodiges et miracles
      ne le charme plus.                                                                                Prêchent tour à tour.

  
      La plus pauvre bure                                                                              Quiconque l'implore
      est son vêtement.                                                                                Obtient tout de lui;
      La corde en ceinture                                                                             Quiconque l'honore
      Tout son ornement.
                                                                                                      L'aura pour appui.




 
                                                                                                                                                      Retour: (page 5) (page 6) (page 7) (page 1) (page 2) (Page 3)

                                                                                                                     Voir aussi:
Paroles d'apôtre... St Antoine de Padoue... parlons-en avec le P. Marie-Antoine (suite)







                                                                                                                                                                                      

Date de création : 08/05/2009 21:02
Dernière modification : 12/07/2020 11:51
Catégorie : - L'oeuvre du Pain des Pauvres de St-Antoine
Page lue 4608 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !