Le Vénérable Père Marie-Antoine de Lavaur, capucin, appelé Le Saint de Toulouse (1825-1907)
  
 
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » c. La Mission
    Imprimer la page...

c. La Mission

etude

Père Marie-Antoine de Lavaur Capucin

Extraite de l’interview de Jacqueline Baylé,

parue dans le Bulletin de Littérature Ecclésiastique, 

de l’Institut Catholique de Toulouse

et réalisée par l’abbé Jean-François Galinier-Pallerola (avril-mai-juin 2012)

 

LA MISSION
 

1. OÙ ET POUR QUI

On l'a appelé, entre autres, « l’apôtre du Midi ». Outre les huit départements de Midi-Pyrénées, il fait de nombreuses missions dans les Alpes Maritimes, les Bouches-du-Rhône, le Var, l’Aude et l’Hérault, la Corrèze, les Landes, la Dordogne, le Lot-et-Garonne, les Deux-Sèvres, la Vendée, la Vienne… et finalement un peu partout en France. Des régions donc peu homogènes. En fait là où on l’appelle, là où on l’envoie, et c’est toujours pour revigorer la foi du peuple et le courage de ses pasteurs. Nous verrons sans doute le soin particulier qu’il apporte aux hommes, aux enfants, qui ont leur jour réservé et des enseignements distincts, aux malades, à qui il donne la communion de bon matin. Toutes les âmes à gagner à Dieu se valent pour lui. Il est particulièrement à l’aise avec les pauvres gens, les paroisses de faubourgs, mais, de Rochefort, il a pu écrire : « Me voici devant un auditoire d’élite et au milieu d’une société d’élite, tout ce que la marine française a de plus distingué. Je touche ainsi, tu le vois, à tous les extrêmes, et je constate de plus en plus que notre doux Jésus est tout en toutes choses. »[1]

 

Date de création : 01/07/2012 16:17
Dernière modification : 08/08/2012 22:35
Catégorie : - Étude sur le Père Marie-Antoine
Page lue 1598 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !