Le Vénérable Père Marie-Antoine de Lavaur, capucin, appelé Le Saint de Toulouse (1825-1907)
  
 
 
 
Vous êtes ici :   Accueil »
    Imprimer la page...

Nouvelles

MARIE-ANTOINE DE LAVAUR

"LE PRÉDESTINÉ"

mémoires posthumes de Joseph Rocher (1929)
 

Joseph Rocher, l’auteur de ces courtes mémoires dont il laisse le manuscrit, a bien connu le P. Marie-Antoine. Le-Predestine.JPGIl est né en 1873 à Toulouse, son père, Henri Rocher était le cousin germain du Père Marie-Antoine, son grand-père Pierre ayant pour épouse Henriette, sœur de Frédéric Clergue, le père du P. Marie-Antoine.  Une partie de ces pages concerne la vie du jeune Léon accueilli chez les Rocher durant ses années au petit Séminaire de Toulouse comme demi-pensionnaire et au-delà, jusqu’à la mort de tante Henriette le 14 avril 1850, quelques mois avant son ordination le 21 septembre. Henri, son cousin et compagnon inséparable, avocat, poète, érudit, souffrit alors de leur séparation. « Ne veux-tu te reposer qu’au ciel ? lui écrit-il quelques mois après l’arrivée à Saint-Gaudens du tout nouveau vicaire. Si, au moins, tu m’initiais à tes labeurs bénis. Mais tu me délaisses, tu m’oublies peut-être, et tu sembles ignorer que loin de toi, je ne puis vivre que de tes lettres, de tes encouragements, de ton affection… » 

Joseph fait ses études aux Beaux-Arts, devient architecte en 1885. Sous un aspect assez froid et presque dur, c’était un homme de cœur qui se dévoua sans compter au Père Marie-Antoine et à ses œuvres, le grand homme vénéré de la famille était volontiers bâtisseur, et pas seulement de son grand couvent de la Côte-Pavée (N.-D. du Pech à Lavaur ou les Grottes des Espélugues à Lourdes…); de conviction aussi, et de fidélité tant à ses convictions, justement, un joli livre en quadrichromie présentant 65 illustrations, pour la plupart inédites, provenant, comme le manuscrit du « Prédestiné » lui-même.


 

En vente dans les librairies 

Par correspondance à l’APMA (3 € de port pour 1 ex. 4 € pour 2 ex.et plus)

 Pour commander en 41.: .../...

Lire la suite