En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.
 
 
 
 
   Le Vénérable Père Marie-Antoine de Lavaur, capucin, appelé Le Saint de Toulouse (1825-1907)
  
 
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » L'Oraison
    Imprimer la page...

L'Oraison


L'Oraison


PMA-Saintcoupe.jpg

Un jour, l’Enfant-Jésus – ô jour par excellence !-

Me fit dans l’oraison mieux sentir sa présence.

Il me semblait le voir, la céleste faveur !

Je voulais l’embrasser, le presser sur mon cœur,

Lui dire mon amour et toute ma tendresse.

- Mon Jésus, lui dis-je, donne-moi une caresse.

Oh, viens, ne tarde plus, j’en brûle de désir.

- À ton vœu, dit Jésus, je ne puis qu’applaudir.

Mais je ne peux venir –gardes-en la mémoire-

Qu’en portant avec moi la Croix qui fait ma gloire.

Tu ne peux m’embrasser qu’en embrassant ma croix,

Elle a fait les grands saints, elle honore les rois.

Ne crains pas de la prendre et méprise la terre,

La portant à nous deux, elles est toujours légère.

Le baiser de ma croix est le baiser d’amour.

Il t’assure l’entrée au céleste séjour.

Le veux-tu ? – Je le veux. Le bonheur ineffable !

J’ai Jésus, j’ai sa croix, plus rien n’est désirable.

Ô Jésus ! Ô sa croix ! Ô trésor des trésors !





Date de création : 12/08/2017 16:29
Dernière modification : 12/08/2017 16:44
Catégorie : - Poèmes au Ciel
Page lue 510 fois