En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.
 
 
 
 
   Le Vénérable Père Marie-Antoine de Lavaur, capucin, appelé Le Saint de Toulouse (1825-1907)
  
 
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Témoignages reçus (2008)
    Imprimer la page...

Témoignages reçus (2008)

    

TÉMOIGNAGES 4. (2008)

.

.
ALLIER

.

 

  J’ai suivi à la télévision la visite du pape Benoît XVI en France. A Lourdes, j’ai vu la bannière du P. Marie-Antoine en gros plan. Je crois que le P. Marie-Antoine aimera le pape Benoît XVI et que demain la France deviendra missionnaire, des vocations vont naître grâce à Benoît XVI qui a bouleversé la France et a touché les Français en plein cœur. La France va changer (18/09/08)


 

Bernadette P.

« A Lourdes, j’ai vu la bannière du P. Marie-Antoine en gros plan »  


Priez pour moi, je suis tombée dans les escaliers de la cave en allant chercher du bois pour chauffer la maison. Je m'en sors avec des contusions et ecchymoses sur tout le corps. J'ai eu très peur, à 57 ans j'aurais pu me briser tous les os. Le P. Marie-Antoine m'a protégée du pire, j'avais dans ma poche son image bénie.  (20/11/09)



Bernadette P.
"Le P. Marie-Antoine m'a protégée"

.
ALPES-MARITIMES
.

 

Quelle différence avec notre époque où l’on peut se demander « que sont devenus la simplicité et l’engagement du P. Marie-Antoine ?" (18/02/08)

 

Suzanne B.

"Que sont devenus la simplicité et l’engagement

du P. Marie-Antoine ?"


.
AUDE
.

 

Au secours, intercède pour nous, Père Marie-Antoine. Je t’en supplie, que mes petites filles se marient à l’église quand elles se marieront (Exposition à la cathédrale de Narbonne du 16 au 29 janvier 2008)

 

Anonyme
"Je t’en supplie, que mes petites filles se marient

à l’église quand elles se marieront "


.
AVEYRON
.

 

  Il a guéri ma mère d’un ulcère, nous étions allées sur sa tombe il y a de très nombreuses années et depuis je l’invoque (avec saint Antoine de Padoue) tous les jours, pour mes petits problèmes matériels. Merci pour vous dévouer à sa cause qui, je l’espère, aboutira (01/03/08)

 

Laure B.
"Je l’invoque tous les jours,
pour mes petits problèmes matériels"

 

 

  Je suis très heureux de constater que l’inlassable dévouement de l’Association pour la cause du P. Marie-Antoine ne faiblit pas. Après des débuts harassants, création de l’association APMA, désignation des membres administrateurs, réalisation du livre « Le Saint de Toulouse s’en est allé », une source inépuisable d’informations, le parcours en Clio pour l’exposition itinérante par monts et par vaux, vous êtes toujours sur la brèche, donnés à fond et infatigables, pour cette belle œuvre à faire revivre l’extraordinaire vie du P. Marie-Antoine. De tout cela je vous remercie profondément et de tout mon cœur. Vous trouverez ci-joint ma commande pour le « Lis Immaculé » (1873), trois exemplaires et ma modeste obole pour les travaux que nécessite Notre-Dame du Pech et de Consolation à Lavaur. Je tâcherai de m’unir d’intention le 13 juin à 17h.30 : communion de prière. Je continue à vous prodiguer tous mes encouragements et vous assure de mes prières (une dizaine de chapelet tous les jours) aux intentions de l’APMA qui s’est fixée cette belle mission : faire connaître la vie et perpétuer la mémoire du P. Marie-Antoine (27/05/08).


 
Urbain S.

"Je continue à vous prodiguer tous mes encouragements et vous assure de mes prières"

 

Une très belle étoile s’est levée sur l’Association APMA, la décision par la Congrégation pour la Cause des Saints de rouvrir le dossier de béatification du P. Marie-Antoine (08/09/08)

 


"Une très belle étoile s’est levée sur l’APMA, la décision par la Congrégation pour la Cause des Saints de rouvrir le dossier de béatification du P. Marie-Antoine"


.
CANADA
.

 

J’ai 46 ans, marié et papa de deux garçons de 16 et 18 ans. Le but de ma lettre c'est d'avoir des images et une petite relique du bon Père Marie-Antoine. Je suis tertiaire franciscain et je le connais. Les images sont pour distribuer autour de moi et le faire connaitre car même aujourd'hui nous avons besoin de renouveau et le message franciscain et évangélique du serviteur de Dieu est très actuel. Félicitation pour votre site, il est très beau et continuons à l'invoquer avec confiance : son heure viendra à lui aussi (15/09/08)


 

Jérôme C.
"Le message franciscain et évangélique

du serviteur de Dieu est très actuel"

.
HAUTE-GARONNE
.

 

  Le P. Marie-Antoine a compté dans ma vie. Lorsque j’étais étudiante à Toulouse, j’allais le prier au couvent. Je lui avais demandé de rencontrer dans ma vie un gentil garçon intègre, chrétien et bon. Mes prières ont été entendues, et lorsque plus tard, je suis allée le remercier avec mon mari, je lui avais demandé de nous permettre une affectation outremer, ce qui s’est réalisé. Mon mari était militaire de carrière dans l’Armée de l’Air. Ce Saint a eu une influence bénéfique sur ma vie (12/02/02)


 

Georgette P.
"Ce Saint a eu une influence bénéfique sur ma vie"

 

 Plusieurs évènements de ce mois-ci m’ont décidée à adhérer à l’Association pour la Mémoire du P. Marie-Antoine. 1/ J’ai reçu début février une lettre d’une abbaye qui retraçait la vie du P. Marie-Antoine. 2/ Le vendredi 8 février, j’étais à la chapelle des Carmes en attendant les cours d’oraison et j’ai découvert sa tombe. Je m’y suis recueillie en lui confiant les jeunes de Toulouse, la mission d’évangélisation du Mgr Hervé ainsi que mon fils Jérémie. Je ne savais pas que c’était le jour anniversaire de son décès. 3/ Le 11 février, en allant au pèlerinage à Lourdes, une personne m’a informée que le 8 février était la date anniversaire de sa mort et que c’était un signe du Ciel si j’avais été conduite à visiter et à prier sur la tombe ce jour-là. En 2007, une personne de la communauté de l’Olivier m’avait également parlé du P. Marie-Antoine et de l’association. Un père capucin m’avait aussi parlé de lui, de sa confiance en la divine providence et de l’estime dont il bénéficiait auprès des Toulousains. Vraiment, nous en avons de la chance d’avoir une âme de cette grandeur à Toulouse car il y a tout à faire pour l’évangélisation auprès des jeunes et je suis certaine qu’il a son rôle à jouer pour soutenir la mission de Mgr Hervé et la mener à terme. Il l’aurait fait de son temps avec une grande application (17/02/08)


 

Marie-Thérèse B.
"Nous avons de la chance d’avoir
une âme de cette grandeur à Toulouse"

.
GERS
.

 

  Nous continuons la lecture du livre passionnant « Le Saint de Toulouse s’en est allé » au réfectoire. Quelle ardeur ! Magnifique. Que grâces et bénédictions rejaillissent sur vous et ceux qui vous sont chers, en abondance ! (21/01/08)


 

Mère Pauline C. - Cistercienne
"Quelle ardeur ! Magnifique. "

.
ILLE-ET-VILAINE
.

 

  Voici mon témoignage concernant le P. Marie-Antoine. On m’a demandé si je connaissais le « Saint de Toulouse ». Aussitôt je lus l’histoire et la biographie de ce capucin mort il y a tout juste cent ans. Je suis bretonne. Il a eu un ami breton, Louis Le Breton. Ma grand’mère née le 24 décembre 1876 avait pour nom Victorine Clarisse Emilie Le Breton. Moi, sa petite-fille, Marie, je suis née le 20 septembre 1935. Je demande une grâce de lumière dans ma vie  (08/03/08).


 

 

  Nous avons besoin de la confiance dans le Seigneur. Je m’angoisse ou me tourmente. Je demande au P. Marie-Antoine l’acceptation minute après minute de sa présence et du secours de la Reine du Sauveur avec qui nous marchons en cette Semaine Sainte. J’envoie une Messe en l’honneur du P. Marie-Antoine pour la guérison de nos cœurs blessés. (17/03/08).



 

  Le Seigneur donne sa manne en temps nécessaire. Merci de m’avoir écoutée. J’ai confiance dans l’intercession du P. Marie-Antoine. Je lui demande un signe, c’est pourquoi son sourire me ravit et m’aide dans les moments difficiles. Je prie pour que cet apostolat d’évangélisation du P. Marie-Antoine continue à être fructueuse. Le P. Marie-Antoine peut venir m’enlever mes peurs, mes angoisses, mes échecs, mes erreurs, afin que mon cœur soit ajusté sur Dieu par l’Amour, la Confiance, la Prière dans le cœur à cœur avec Jésus et les Saints qui nous aident et nous accompagnent (20/05/08)


 

Marie B.
"Son sourire me ravit et m’aide
 les moments difficiles"

.
INDRE
.

 

  J’ai "dévoré" le « Lis Immaculé » rempli de si belles choses et donnant, déjà à lui seul, la possibilité de connaître la très belle personnalité et la sainteté du P. Marie-Antoine de Lavaur. Je ferai volontiers lire au réfectoire « Le Saint de Toulouse s’en est allé » et je suis sûr que ce livre peut intéresser et édifier la communauté. Je confie votre « apostolat » et toutes vos intentions à N.D. de Lourdes (26/08/08)


 

P. Antoine F. - Bénédictin
"Je ferai volontiers lire au réfectoire

"Le Saint de Toulouse s’en est allé "

.
ISÈRE
.

 

  Le P. Marie-Antoine de Lavaur est un saint de la valeur de Jean-Marie Vianney. Le malin, le diable, le démon : on capitule devant lui. Il faudrait des bataillons de croyants de cette envergure. Il faut prier (05/02/02)

 

Gabrielle M.
"Il faudrait des bataillons de croyants de cette envergure"


.
LAVAUR
.

 

Une petite visite à la chapelle de Lavaur, venus du Loir-et-Cher (Exposition à la chapelle N.D. de Consolation du Pech du 13 juillet au 15 septembre 2008)


 

M.B., Anne et ses filles
"Venus du Loir-et-Cher..."

 

Merci pour ce séjour à Lavaur et à cette petite chapelle qui mérite d’être visitée (Exposition à la chapelle N.D. de Consolation du Pech du 13 juillet au 15 septembre 2008)


 

Bernard et Annie
"Cette petite chapelle du Pech mérite d'être visitée"

 

Merci à l’APMA pour sa recherche, sa communication au Pech d’otobre 2007, er son livre. Avant d’aller à Pellevoisin (Exposition à la chapelle N.D. de Consolation du Pech du 13 juillet au 15 septembre 2008)


Anne-Sophie et Anne-Marie A., Martial J., Béatrice et Bertrand A., Michelin et Robert C.
"Merci à l'APMA"


 

Cher Père Marie-Antoine, je vous confie ma mission qui est votre mission. Priez à mes intentions et pour tous les miens, famille, amis et ennemis. Je vous confie Sophie, Henri, Piopio et la mission de la Bonne Mère, M.S. ainsi que Maja et ses enfants. Je vous confie aussi la vocation sacerdotale du Frère Pascal et la guérison du petit Théo et de Martial C. Merci pour tout (Exposition à la chapelle N.D. de Consolation du Pech du 13 juillet au 15 septembre 2008)


 

Raymond
"Je vous confie ma mission qui est votre mission"

 

 

 Une simple lumière pour nous éclairer et nous protéger (Pourquoi pas ?) (Exposition à la chapelle N.D. de Consolation du Pech du 13 juillet au 15 septembre 2008)


 

Liliane et Léonore- du Val-de-Marne
"Une simple lumière pour nous éclairer. Pourquoi pas?"

 

De passage le 10 août, protège toute la famille et fais qu’il n’y ait plus de guerre (Exposition à la chapelle N.D. de Consolation du Pech du 13 juillet au 15 septembre 2008)


 

Léandry
"Fais qu'il n'y ait plus de guerre"

 

Je me sens si vide quand j’arrive, mais je repars plein d’espoir (Exposition à la chapelle N.D. de Consolation du Pech du 13 juillet au 15 septembre 2008)


 

Martin
"Je repars plein d'espoir"

 

Une petite visite à la chapelle de Lavaur. Veille et protège toute ma petite famille (Exposition à la chapelle N.D. de Consolation du Pech du 13 juillet au 15 septembre 2008)


 

Chantal
"Veille et protège toute ma famille"

 

Protège mes deux filles, donne-leur la santé, le bonheur, ainsi que toute ma famille. Reçois ma petite lumière afin d’exaucer tous mes vœux (Exposition à la chapelle N.D. de Consolation du Pech du 13 juillet au 15 septembre 2008)


 

Corinne
"Reçois ma petite lumière afin d'exaucer tous mes vœux"

 

Faites que je puisse fonder une famille (Exposition à la chapelle N.D. de Consolation du Pech du 13 juillet au 15 septembre 2008)


 

Fabrice
"Faites que je puisse fonder une famille"

 

Notre-Dame de Consolation, Père Marie-Antoine, protégez-nous et les enfants durant les mauvais jours. Sauvez-nous. Faites que je puisse vendre ma maison. Merci (Exposition à la chapelle N.D. de Consolation du Pech du 13 juillet au 15 septembre 2008)



Odette
"Protégez-nous et les enfants durant les mauvais jours"

 

Merci de ces indications biographiques du Père Marie-Antoine. Puisse notre 21° siècle retrouver de tels hommes si charismatiques et religieux : ils pourront alors peut-être convertir nos fils, mon souhait le plus profond, et amener la paix dans beaucoup de cœurs (Exposition à la chapelle N.D. de Consolation du Pech du 13 juillet au 15 septembre 2008


R.M.
"Puisse notre 21° siècle retrouver de tels hommes si charismatiques et religieux :

ils pourront alors peut-être convertir nos fils"


 

Venue de Toulouse exprès en ce jour de la Nativité de la Vierge et membre de l’Association créée par Madame Jacqueline Baylé, je me réjouis de faire connaissance avec cette chapelle admirable. Et, hasard ou plutôt coïncidence providentielle, c’est le 8 septembre 1900 que la statue de Notre-Dame de Consolation a été déposée en procession dans la Grotte du Pech. Que la Vierge Marie, notre Maman si miséricordieuse du ciel, soit bénie au plus haut des cieux. En suivant l’exemple du Père Marie-Antoine, nous approchons Dieu comme jamais nous avions pu le faire sans son aide. Deo gratias. En union de prière avec tous les pèlerins (Exposition à la chapelle N.D. de Consolation du Pech du 13 juillet au 15 septembre 2008)



Michèle
"En suivant l’exemple du Père Marie-Antoine,

nous approchons Dieu

comme jamais nous avions pu le faire

sans son aide"

 

Au détour du chemin, je suis venue avec mes enfants et mon mari. Protège toute notre famille et guéris notre « malade » (Exposition à la chapelle N.D. de Consolation du Pech du 13 juillet au 15 septembre 2008)


 

Brigitte
"Protège toute notre famille"

 

Merci, Père Marie-Antoine, pour tout (Exposition à la chapelle N.D. de Consolation du Pech du 13 juillet au 15 septembre 2008)


 

Pierre
"Merci, Père Marie-Antoine, pour tout"

.
LOT
.

 

Le souvenir du cher P. Marie-Antoine est présent à Cahors, tout d’abord dans cette cathédrale dédiée à Saint-Étienne diacre-martyr. La chaire où il prêcha plusieurs fois, en particulier une solennité de l’Épiphanie sous le pontificat de SA Grandeur Mgr Pierre Alfred Grimardias qui aimait beaucoup le saint capucin et qui eut le bonheur de l’avoir près de lui lors de son trépas en mai 1896 à Rocamadour. Le P. Marie-Antoine prêchait à ce moment-là une retraite aux Tertiaires à Rocamadour même. En 1900 ou 1901, lors de la béatification du Bienheureux Christophe de Romagne (ou de Cahors), les capucins de Cahors et le P. Marie-Antoine étaient présents lors des cérémonies du triduum. A Cahors, le P. Marie-Antoine a également prêché souvent au « Refuge » fondé par Mme Fournié où se trouve actuellement le centre Lamourous (cours de la Chartreuse). L’autel en marbre consacré par Mgr Bardou, évêque de Cahors, s’y trouve toujours. Sur cet autel, le P. Marie-Antoine a célébré souvent les saints Mystères. L’église Saint-Urcisse le vit en 1857 lors de la célèbre mission. Il alla par les rues avoisinantes visiter riches et pauvres. Sur le quai, au chevet de la cathédrale, se trouve une croix de fer placée sur un modeste socle. Elle a remplacé voici une quarantaine d’années celle qui y fut inaugurée par le P. Marie-Antoine. Parmi les statues de saint Antoine de Padoue inaugurées par le saint capucin, on peut citer celles (2) du « Refuge » (centre Lamourous), dont une petite donnée par le saint capucin, et celle de Salviac (§ Semaine religieuse du diocèse de 1890 à 1900). Voilà une peu d’histoire… Il serait bon de rechercher dans le Lot ou plutôt le diocèse de Cahors, les rencontres qu’a pu faire le P. Marie-Antoine. Par exemple : a-t-il rencontré le bienheureux abbé Pierre Bonhomme (1803-1861), fondateur des religieuses N.D. du Calvaire de Gramat. L’abbé Pierre Bonhomme a été un rénovateur des retraites de N.D. de Rocamadour, avec le Père Caillau… Il est vrai que les missions prêchés à cette époque était dans un style plutôt « tonitruant », elles étaient dans le style répandu par le Père Rouzan et ses confrères sous la 1° et la 2° Restauration. Cela a créé des heurts, par endroits : Cahors verra par la suite la déposition de « croix de mission ». L’une fut rentrée dans l’église Saint-Barthélémy, l’autre dans la cathédrale (§ le chœur sol.). La Mission aujourd’hui est toujours aussi difficile. Les temps changent, les gens aussi, mais de siècle en siècle l’Évangile reste. Il doit nous enseigner l’Amour, la Tolérance, la Compassion. Dans cette cathédrale, au fond à gauche, au haut des marches il y a une très belle Piétà du XVII ou XVIII° siècle, qui sait combien de saints (béatifiés ou pas) ont prié devant ? Le P. Marie-Antoine très certainement. Pourquoi certains saint ne sont-ils pas encore béatifiés ? Cela dépend certes des procédures en Cour de Rome ! Mais certains peut-être veulent-ils par humilité rester dans le silence ? Qui sait ? Certains, et c’est le cas de sainte Jeanne d’Arc, n’ont été béatifiés que presque 500 ans après leur trépas ! D’autres, peu de temps après 20-25 ans, et parfois moins. Il faut admettre les décrets de la Providence divine et s’y soumettre. Dire souvent avec Sœur Borgharino (morte fille de la charité de saint Vincent de Paul) : « Providence divine du Cœur de Jésus, pourvoyez-y. » (Exposition à la cathédrale de Cahors du 5 au 15 janvier 2008)


 

Signature illisible
"Il allait par les rues avoisinantes visiter riches et pauvres"

 

Extrait de « Amour et Douleur, Sainte Marie-Madeleine dans les grandes grottes de Lourdes », par le P. Marie-Antoine. Lourdes 1888. « La Vierge Immaculée, laissée par Jésus à l’Eglise naissante pour en être le soutien, l’oracle, le modèle et la Mère, aimait déjà d’un grand amour la nation dont elle devait être un jour la Reine : elle connaissait les desseins de son divin Fils sur Marie-Madeleine. Elle s’occupait donc avec une ineffable tendresse à sanctifier de plus en plus celle qui devait en être l’apôtre. Leurs deux cœurs se fondaient ensemble dans ce même amour. La pensée de la France leur était toujours présente : prier ensemble pour la France, s’entretenir ensemble de ses destinées futures faisait toutes leurs délices… » (p.109). Et p. 28/29 : « Pénitence, dit la croix de Jérusalem. Pénitence, dit dans sa nouvelle grotte Notre-Dame des grandes douleurs. Pénitence, dit dans sa nouvelle grotte sainte Marie-Madeleine ! Elle, la grande pénitente des larmes intarissables, des célestes parfums et du divin amour ! Il ne suffisait pas, en effet, que Jésus fut immolé et que Marie, plus grande qu’Abraham, vint l’offrir sur la montagne du sacrifice. Il fallait aussi que l’humanité coupable, représentée par Madeleine, vint y pleurer son crime. Il nous fallait Jésus pénitent, tenant la place d’Adam coupable, Marie pénitente tenant la place d’Eve coupable, et Madeleine pénitente, tenant la place de l’humanité, fille d’Adam et d’Eve, et devenue coupable à son tour. Ces trois grands cœurs sont là sur la montagne, s’unissant dans un seul amour et une seule immolation, et des trois sort un même cri : Pénitence ! Pénitence ! Pénitence ! Ce grand cri, la croix de Jérusalem, qui domine la montagne, et les deux grottes de Notre-Dame des Douleurs et de sainte Marie-Madeleine, placée providentiellement aux flancs de cette même montagne, le redisent ensemble. Or, ce grand cri est le grand cri de la Rédemption, le grand cri de l’éternelle joie, le grand cri de l’éternel salut. Tout l’univers représenté à Lourdes par ses innombrables pèlerins, entendra ce grand cri, et la terre entière s’unissant à Jésus pénitent, à Marie pénitente et à Madeleine pénitente, la réconciliation de le terre et du ciel s’accomplira et le monde sera sauvé ! » (Exposition à la cathédrale de Cahors du 5 au 15 janvier 2008)


 

F.Q.
"Le grand cri de la croix,
tout l’univers représenté à Lourdes
par ses innombrables pèlerins, l’entendra,
et le monde sera sauvé "

 

P. Marie-Antoine, fais que Yann qui es gravement malade s’en sorte, et que mon frère aille bien, et donne-moi de la chance pour mon RDV demain pour le travail et pour mon logement. Je t’en demande beaucoup. Mais je sais que ta force peut me rendre cette prière. Amen (Exposition à la cathédrale de Cahors du 5 au 15 janvier 2008)


 

Hocine
« Je sais que ta force peut me rendre cette prière »

 

La photo du P. Marie-Antoine est très souriante, il devait aimer les pauvres. Ceux qui aiment les riches et l’argent ont le regard froid (Exposition à la cathédrale de Cahors du 5 au 15 janvier 2008)

 

Adelaïde F.
"Ceux qui aiment les riches et l’argent

ont le regard froid"


 

Père Marie-Antoine, que mon papa repose à vos côtés (Exposition à la cathédrale de Cahors du 5 au 15 janvier 2008)

 

Régine
"Père Marie-Antoine, que mon papa repose à vos côtés"


 

Au sujet du Pain de saint Antoine, d’après les Bollandistes : en 1672, un dévot à saint Antoine (de Padoue), injustement condamné à mort, fut miraculeusement délivré par le saint « après avoir distribué aux pauvres de larges aumônes ». D’après le Gardien du couvent des Franciscains de Brive (en 1894) : Le P. Marie-Antoine n’a fait que ressusciter une ancienne coutume disparue depuis longtemps. La personne de Toulon avec la serrure bloquée, n’a été que la providentielle occasion de remettre cette coutume au grand jour ! Dans la Semaine religieuse de Cahors, on trouve quelques lignes relatant l’œuvre du pain des pauvres (1894) établie au couvent de la Miséricorde : « Dans une petite pièce près du parloir, une petite statue de saint Antoine de Padoue, posée sur une table… Un peu plus tard, une grande statue fut placée sous un vitrail à personnages et une messe y fut célébrée (dans la chapelle aujourd’hui désaffectée) tous les 1° mardis du mois à 8h. et cela sous l’impulsion du P. Marie-Antoine ». Dans la Revue religieuse de Cahors-Rocamadour, année 1905 (le 2 décembre) page 142, on peut lire ceci à l’occasion d’un triduum en l’honneur de saint Christophe de Cahors, cordelier : « Monseigneur (Christophe Enard, archevêque d’Auch en 1907), reçut à midi ses hôtes dans le réfectoire du grand séminaire. Il avait invité, avec nos Seigneurs les évêques, M.M. les chanoines, les archiprêtres et les curés de la ville (de Cahors), quelques prêtres des frères mineurs, parmi lesquels le Gardien de Cahors, le Provincial de Toulouse et le bon P. Marie-Antoine. » Vie Quercynoise du jeudi 10 janvier 2008 (Exposition à la cathédrale de Cahors du 5 au 15 janvier 2008)


 

Anonyme
« L’œuvre du pain des pauvres :
le P. Marie-Antoine n’a fait que ressusciter une ancienne coutume disparue depuis longtemps »

 

Bruno. Vive la révolution !



 

  Un peregrino descubiendo tu messaje y la figura del Padre Marie-Antoine. Si, la revolcion ! Pero la revolucion contra el malo, la miseria y la arogancia del mundo materialista. Y el Padre Marie-Antoine era un revolucionario. No era un marxista con un alma seco de no poder (mot illisible), este santo era un ejemplo sencitto del amor de Dios para todos. Hoy el rector de aqui puede marchar por las calles de Cahors de manera aninima. Ayer el santo Marie-Antoine riesgo las rivas de los ricos, con el amor de los pobres. Solo el regundo era un revolucionario de Dios. Masta la vista Bruno y buena suente hercia Dios. (Exposition à la cathédrale de Cahors du 5 au 15 janvier 2008)


 

Un pèlerin
"Si, la revolcion ! Pero la revolucion contra el malo,

la miseria y la arogancia del mundo materialista.

Y el Padre Marie-Antoine era un revolucionario"

 

  Après la mission de 1857, il a fallu attendre 10 ans pour voir d’établir à Cahors un couvent de Capucins : cela n’était pas facile de la part du gouvernement. Ce fut donc qu’en 1867 que Mgr Grimardias accorda son autorisation. On appelait Mgr Grimardias « le prélat gentilhomme », peut-être à cause de sa prestance, de son amabilité et de sa voix « zozotante ». Il avait une affection et une grande estime pour le R.P. Marie-Antoine. Ce qui explique la venue du « Bon Père » de nombreuse fois dans le diocèse de Cahors (Exposition à la cathédrale de Cahors du 5 au 15 janvier 2008)


 

Signature illisible
"Mgr Grimardias avait une affection et une grande estime
pour le P. Marie-Antoine"

 

Le rayonnement du P. Marie-Antoine ressuscite grâce à votre livre, je rentre d’un pèlerinage à Lourdes où, au cœur du jubilé, nous avons pu prier en famille et amis dans les grottes des Espélugues qui avaient été nettoyées par un groupe de jeunes, et revenues, pour un temps au moins, « grottes de dévotion » comme le rêvait le P. Marie-Antoine (07/05/08)



Louis B.
"Les grottes des Espélugues ont été nettoyées
par un groupe de jeunes"

 

Recevez ce don en remerciement au Père Marie-Antoine qui « me tire toujours d’affaire » (15/06/08)

 

Geneviève B.
"Le Père Marie-Antoine me tire toujours d’affaire"


.
LOURDES
.

 

J’ai été très touché par votre envoi « Le Lis Immaculé » de ce très cher Père Marie-Antoine. Je souhaite que cet ouvrage figure en bonne place dans la librairie des Sanctuaires (19/05/08)

 

P. Raymond Zambelli
recteur des Sanctuaires.

"Je souhaite que cet ouvrage figure
en bonne place dans la librairie des Sanctuaires"


.
HAUTE-MARNE
.

 

Très cher Frère Marie-Antoine, ci-joint mon chèque pour participer à la réparation de l’église de Lavaur, église de la Consolation, ton église, où le tabernacle voit l’image, ressent la présence de notre Maître bien-aimé, vénéré par-dessus tout, notre cher Jésus. Très cher Frère, intercède pour ma famille, en particulier pour mes enfants et surtout pour mon fils Nicolas afin qu’il revienne doucement sur le chemin de la foi chrétienne. Notre sombre société matérialiste fait tout pour les écarter du véritable chemin de la vie heureuse. Très cher Frère, intercède pour tous les hommes de bonne volonté, et pour tous les Chrétiens, et en particulier pour tous les Catholiques de France (28/02/08)


 

Claude M.
"Notre sombre société matérialiste
fait tout pour écarter nos enfants

du véritable chemin de la vie heureuse"



.
PARIS
.

 

Je suis une descendante de la famille du P. Marie-Antoine. Il fut vraiment un éveilleur de vie spirituelle et un consolateur des âmes et des cœurs éprouvés, par son témoignage de foi en la toute-puissance de Dieu, sa dévotion transcendante en la Vierge Marie, sa vie de pauvreté et de don de soi, son courage et son intelligence au service des causes justes, sa parole qui transfigurait les cœurs


 

Anne S.
« Ma grand’mère me parlait souvent
du P. Marie-Antoine
quand j’étais enfant ! »


.
PAS-DE-CALAIS
.

 

Grâce à un article du journal « Stella Maris » du mois de Juillet-août 2008, j’ai eu connaissance de l’histoire du P. Marie-Antoine de Lavaur, dit « Le Saint de Toulouse ». De passage à Toulouse, je n’ai pas eu de cesse de trouver sa tombe. Je suis allée prier sur sa tombe, chez les Carmes. Au déjeuner, ma sœur m’apprend qu’elle n’a jamais réussi à joindre notre nièce, et qu’en fait, depuis une semaine, personne ne l’a vue . Aussitôt, je prie le P. Marie-Antoine : « Je vous promets un chapelet si vous la retrouvez avant trois jours. » Or, le soir même, à 20h., grâce à un concours de circonstances providentielles, la jeune fille est retrouvée près d’une roulotte, loin de chez elle, et a pu être hospitalisée. Agressée pour la seconde fois en quelques mois, dépouillée de tout, extrêmement choquée, elle avait perdu tout repère et avait été récupérée par des SDF. Le lendemain, je suis retournée sur la tombe du Père pour réciter le chapelet promis. J’ai alors demandé une autre grâce, « que ma nièce accepte d’aller dans une clinique pour évacuer le stress qu’elle cachait à tout le monde, depuis sa première agression, et sans interrompre ses activités professionnelles. En retrouvant ma sœur, j’ai appris que notre nièce avait accepté la proposition de l’hôpital d’aller dans une clinique, où elle se trouve maintenant. Je tiens à témoigner de ces grâces obtenues, afin de faire avancer la cause de béatification du P. Marie-Antoine de Lavaur. Je remercie le Seigneur d’exaucer les prières de ses enfants de la terre, qui passent par le cœur de nos frères si puissants dans le Royaume de Lumière (28/08/08)


 

Lucie de G.
"Je tiens à témoigner de ces grâces obtenues,

afin de faire avancer la cause de béatification
du P. Marie-Antoine de Lavaur"



.
PYRÉNÉES ORIENTALES
.

 

Un saint que je ne connaissais pas, un saint de plus que je vais invoquer, un saint protecteur. Chaque jour j’ai lu quelques pages du livre. Je fais durer le plaisir, mais surtout cela me permet de méditer sérieusement cette vie qui sort vraiment de l’ordinaire. Nous devrions tous êtres de cette trempe ! Il y a à peine plus de cent ans ! Epoque troublée par le laïcisme qui a fait beaucoup de mal à notre pays. Nous en subissons encore les terribles conséquences ! Un prêtre, un religieux, avec une foi intrépide. Cela me rappelle les saints canonisés que nous connaissons et qui ont pris au sérieux leur baptême et la Parole de Dieu. Et qui plus est, l’auteur Jacqueline Baylé est un auteur remarquable d’une lecture facile et très compréhensible. Vraiment, je crois que je vais passer de longs mois à lire et méditer chaque jour quelques passages de cette nourriture spirituelle (octobre 2008)


 

Abbé Q.C.
"Un prêtre, un religieux, avec une foi intrépide.

Cela me rappelle les saints canonisés que nous connaissons"

.
BAS-RHIN
.

 

Merci pour cette belle exposition et de nous faire mieux connaître le frère Marie-Antoine (Exposition à la chapelle du couvent des Capucins de Strasbourg le 4 octobre 2008h du 13 juillet au 15 septembre 2008)

 

Un frère capucin
"Merci de nous faire mieux connaître
le frère Marie-Antoine"


 

Acceptez encore que je dise mon admiration pour l’initiative de lever le voile de l’oubli sur la personnes du frère Marie-Antoine (23/12/08)

 

Père Yvon - capucin
"Lever le voile de l'oubli sur la personne du frère Marie-Antoine"


.
SUISSE
.

 

J’ai souvent fait appel à la communion des Saints où se trouvaient des groupes de prière etc. Cette fois, j’ai recours au Saint de Toulouse. La pénurie de prêtres, quelquefois leurs options, leurs goûts, me rendent difficile mon apostolat pour que, malgré tout, nous travaillons dans un esprit de communauté. Je fais partie du Tiers-Ordre anciennement, appelé maintenant Mouvement franciscain laïque. Je trouve que ma ville n’est pas franciscaine comme je le souhaite. Avant, nous avons eu des prêtres qui faisaient partie du Tiers-Ordre-Mouvement franciscain séculier. Maintenant, plus de réunions spécifiques pour notre mouvement. Il faut prier, prier. Je n’ai confiance qu’au Saint de Toulouse. Les autres semblent dormir. Je vous embrasse comme une toute petite sœur de saint François (13/01/08).



Lucette B.

"Il faut prier, prier.

Je n’ai confiance qu’au Saint de Toulouse"

 

J’ai énormément confiance au Saint de Toulouse, ce P. Marie-Antoine, et j’attends avec impatience son « Lys Immaculé ». Je vous confie mes intentions de prière et je prends les vôtres dans mon cœur pour faire avancer bien vite la cause du P. Marie-Antoine. Merci mille fois (03/04/08)


 

Lucette B.
"J’ai énormément confiance au Saint de Toulouse,
ce P. Marie-Antoine"


.
TARN
.

 

Je vous remercie chaleureusement de m’avoir envoyé l’ouvrage du P. Marie-Antoine « Le Lis Immaculé ». Avec vous, j’espère que la Vierge Marie, Notre-Dame de Lourdes, qu’il a tant prêchée et aimée, favorisera l’avancement de sa cause (Mai 2008)

 

Mgr Louis-Marie Carré - archevêque d'Albi
"J'espère que la Vierge Marie, Notre-Dame de Lourdes,
qu'il a tant prêchée et aimée,

favorisera l'avancement de sa cause"

 

Ma fille m’a offert le livre du Père Marie-Antoine « Le Saint de Toulouse s’en est allé » de Jacqueline Baylé, c’est une œuvre d’art. Viviéroise de souche, j’ai 81 ans et depuis mon enfance, j’ai entendu des louanges du Bon Père (17/06/08)


 

Geneviève B.
"J'ai 81 ans et depuis mon enfance,
j'ai entendu les louanges du bon Père"


 

Voici comment j’ai connu le P. Marie-Antoine. Une cousine m’a donné un livre de sainte Thérèse de l’Enfant Jésus (année 1991), le livre contenait une image du P. Marie-Antoine. Je l’ai mis dans un tiroir. Quelques mois après, je l’ai ressorti, et, en l’ouvrant, l’image du P. Marie-Antoine m’estr apparue. Il avait un visage merveilleux, attirant, d’où découlaient la sérénité, le réconfort et el calme. A trois reprises, j’ai eu ainsi des inspirations. La première fois, en me tend le journal « La Dépêche du Midi » pour que je prenne connaissance d’un article juste avant d’ouvrir la page qui contenait un article sur le P. Marie-Antoine. Je me sens comme aspiré,j’ouvre le page et il y avait l’article sur Mme Baylé et le P. Marie-Antoine. Deuxième inspiration, dans le magasin de souvenirs dd sanctuaire de sainte Germaine à Pibrac. Je passe devant le livre de Madame Baylé sur le P. Marie-Antoine sans le voir. Là encore, comme une grande aspiration, je me retourne et il y avait le livre du P. Marie-Antoine (mai 2007). Troisième inspiration : je suis à Lourdes comme brancardier (août 2008). En sortant dans le hall voir un film sur Bernadette, je ressens à nouveau comme une aspiration, je me retourne et je vois une grande affiche où il y a le P. Marie-Antoine (affiche de l’exposition du P. Marie-Antoine). Je dois remarquer que ces inspirations ont toujours un rapport avec Madame Baylé. En tant que visiteur des malades au diocèse de Graulhet, une dame âgée que j’allais visiter m’a donné une petite statuette de Notre Dame de la Garde en me demandant de la prier, qu’elle me protègerait. Notre Dame de la Garde qui a guidé et protégé le P. Marie-Antoine quand il a fondé le couvent capucin de Toulouse. J’ai trouvé l’image du P. Marie-Antoine si belle que je l’ai placée de façon à pouvoir l’admirer et le prier à différents moments de la journée (24/06/08)


 

André M.
"J'ai trouvé l'image du P. Marie-Antoine si belle
que je l'ai placée de façon à pouvoir
l'admirer et le prier
à différents moments de la journée"

 

J’ai visité la belle exposition consacrée au P. Marie-Antoine à Graulhet. J’avais en main le beau livre du R.P. Ernest-Marie de Beaulieu, livre qui est dans ma famille à Réalmont depuis sa parution en 1928 (« Le Saint de Toulouse. Vie du P. Marie-Antoine »). Ma famille en effet a toujours eu une dévotion pour le père. Et mon arrière-grand’mère, née Rahoux à Réalmont et apparentée aux Guy et aux Austry de Lautrec, disait que nous étions parents avec le père. Ce serait à vérifier (11/07/08)


 

Pierre M.
"Ma famille a toujours eu
une dévotion pour le Père"


 

Nous sommes heureux de l’avancée de la cause du P. Marie-Antoine. Ce n’est pas le moment de baisser les bras, mais de prier, ce que nous faisons chaque jour. L’état de santé de notre fille Marie-Pierre est stationnaire. Son drain en place depuis plus de deux ans fonctionne de manière satisfaisante. Nous continuons de lui imposer la relique du Père à chaque visite et nous prions avec elle. Nous ne sommes pas allés à Lourdes pendant la visite du Pape, mais la semaine précédente. Cependant, pour nous, c’est comme un petit miracle d’avoir saisi l’instant où le P. Marie-Antoine s’est élevé au-dessus de la foule pendant la messe télévisée de Benoît XVI le dimanche 21 septembre. Comme, de là-haut, il devait être heureux de cette multitude aux pieds de Notre-Dame, lui qui a initié tant de manifestations dans la Cité mariale. Merci à celui ou celle qui a eu cette initiative (06/10/08). ). Bienvenue au P. Marie-Antoine qui a prêché sa première mission à Graulhet et merci à l’APMA qui se dévoue totalement à sa cause (Exposition à l’église  de Graulhet du 28 juin au 13 juillet 2008)


 

Huguette C.
"Pour nous, c'est comme un petit miracle
d'avoir saisi l'instant où le P. Marie-Antoine s'est élevé
au-dessus de la foule pendant la messe télévisée
de Benoît XVI le dimanche 21 septembre"

 

Nous gardons un bon souvenir du P. Marie-Antoine et de sa mission de Graulhet. Je prie pour lui (Exposition à l’église  de Graulhet du 28 juin au 13 juillet 2008)

 

Claude P.
"Nous gardons un bon souvenir du P. Marie-Antoine
et de sa mission de Graulhet"

 

Père Marie-Antoine, éclairez Samuel pour qu’il trouve du travail. Merci pour Céline. (Exposition à l’église  de Graulhet du 28 juin au 13 juillet 2008)


 

Josette E.
"Père Marie-Antoine,

éclairez Samuel pour qu'il trouve du travail"



Heureux que le P. Marie-Antoine soit honoré par cette belle exposition. Le Père a toujours été révéré, et dans ma famille maternelle à Toulouse, et dans ma famille paternelle à Réalmont. Je souhaiterais entrer en contact avec les personnes de la famille du Père qui ont souhaité que cette exposition soit montrée à Graulhet (Exposition à l’église  de Graulhet du 28 juin au 13 juillet 2008)



P.M.
"Le Père a toujours été révéré,

et dans ma famille maternelle à Toulouse,

et dans ma famille paternelle à Réalmont"


Père Marie-Antoine, veille sur notre famille, protège Claude et Jonatan. Merci (Exposition à l’église  de Graulhet du 28 juin au 13 juillet 2008)

 

Non signé
"Père Marie-Antoine, veille sur notre famille"

 

Mon Père, je m’adresse à vous pour vous demander, mais aussi pour vous remercier de nous apporter toute la foi et la force d’affronter mes difficultés et celles de mes proches. Merci (Exposition à l’église  de Graulhet du 28 juin au 13 juillet 2008)

 

Louis et Aurélie
"Merci de nous apporter toute la foi et la force

d'affronter nos difficultés"



Bienvenue à l’exposition du P. Marie-Antoine à Graulhet, sa première mission s’est effectuée dans cette ville où, après son premier sermon, il a été suivi par de nombreux fidèles. Qu’il protège Graulhet sur tous les plans, travail, solidarité, santé, famille. Merci à l’APMA qui nous a permis de mieux connaître cet homme remarquable (Exposition à l’église  de Graulhet du 28 juin au 13 juillet 2008)


 

André M.
"Sa première mission s'est effectuée à Graulhet où,

après son premier sermon,

il a été suivi par de nombreux fidèles"


Merci à l’association APMA et à sa fidèle présidente pour faire revenir à Graulhet le Père Marie-Antoine au travers de cette formidable exposition (Exposition à l’église  de Graulhet du 28 juin au 13 juillet 2008)


 

Philippe V.
"Merci de faire revenir le P. Marie-Antoine à Graulhet"

.
TARN-ET-GARONNE
.

 

Le dossier de béatification du P. Marie-Antoine rouvert par la Congrégation de la Cause des Saints ! Pour une bonne nouvelle, c’est une bonne nouvelle ! Mes premiers remerciements vont à Dieu et à la Congrégation, et à notre association qui peut être fière de ce retournement. Je pense à ma Mémé, qui l'a très bien connu, qui doit être avec papa au Ciel. Comme je vous le disais, ils habitaient à quelque deux cents mètres ou trois au plus. De la Côte Pavée à la rue du Chant du Merle, c'est à coté. J'en suis  vraiment bouleversé de Joie, car je puis vous dire que ce Saint Homme, mérite cette haute distinction, avant la canonisation. Mais pour moi, il y a longtemps  qu'il est Bienheureux et même Saint. Que l'Esprit Saint bénisse tous ceux qui ont œuvré à cette formidable réussite. Oui prions, prions, prions, remercions, remercions continuellement le Bon Dieu de cette haute faveur et, vous pouvez le croire, je le ferai en mon nom et celui de mes grands parents. Père Marie-Antoine, priez pour les acteurs de votre béatification, priez pour nous, priez pour moi, priez pour Toulouse dont vous êtes le Saint Eternel. Père Marie Antoine soyez béni ! (27/07/08).


 

Jacques R.
"Je pense à ma Mémé, qui l'a très bien connu,

qui doit être avec papa au Ciel"

.
TOULOUSE
.

 

Malgré l’oubli, semble-t-il, de la part des siens, de ceux qui ont laissé dans l’ombre trop longtemps cette instruction, les Toulousains, depuis le début du XX° siècle, ont toujours prié ce grand Saint, de génération en génération, et obtenu de grandes grâces. Et voici que grâce à vous, il monte encore de plus en plus haut dans le ciel (27/01/08)



Marie J.
"Les Toulousains, depuis le début du XX° siècle, ont toujours prié ce grand Saint, de génération en génération, et obtenu de grandes grâces"


 

L’explosion AZF aurait pu être beaucoup plus grave sur les personnes et sur la ville. Merci à notre « Saint de Toulouse », Père Marie-Antoine de Lavaur de nous avoir protégés tous. Je pense que nous lui devons une très grande reconnaissance. Merci, Père Marie-Antoine, notre « Saint » et notre protecteur (Exposition à la cathédrale Saint-Etienne de Toulouse du 1° au 18 février 2008)



E.P.
"Merci, Père Marie-Antoine, notre "saint" et notre protecteur"

 

Père Marie-Antoine, prie pour nous donner la santé, à toutes nos familles. Fais que Sylvie et sa mutation à Rangueil intervienne en 2008. Donne-nous du courage et de la force. Fais que nous ayons la santé, J.Ch, et mon marie et moi, Jeanne. Merci beaucoup pour tous.


 

Non signé
"Donne-nous du courage et de la force"

 

Père Marie-Antoine, prie pour que ce monde tourne un peu plus rond ! (Exposition à la cathédrale Saint-Etienne de Toulouse du 1° au 18 février 2008)


 

Signature illisible
"Prie pour que ce monde tourne un peu plus rond ! "

 

Père Marie-Antoine, intercédez auprès de Notre Dame pour la France, comme vous l’avez promis. Amen. (Exposition à la cathédrale Saint-Etienne de Toulouse du 1° au 18 février 2008)


 

Non signé
"Intercédez pour la France comme vous l'avez promis"

 

Père Marie-Antoine, priez pour nous, guidez-nous et protégez la petite vauréenne (habitante de Lavaur) que je suis (Exposition à la cathédrale Saint-Etienne de Toulouse du 1° au 18 février 2008)


 

Marie-Line
"Protégez la petite vauréenne que je suis"

 

Cette visite me réconforte. Merci, Père Marie-Antoine pour tout le bien que vous avez fait (Exposition à la cathédrale Saint-Etienne de Toulouse du 1° au 18 février 2008)

 

A.C.
"Merci, Père Marie-Antoine,

pour tout le bien que vous avez fait"


 

Cette visite nous réconforte. Priez pour nous, protégez-nous. Merci, Père Marie-Antoine (Exposition à la cathédrale Saint-Etienne de Toulouse du 1° au 18 février 2008)


 

Non signé
"Merci, Père Marie-Antoine"

 

Merci pour cette belle exposition, pour le cher P. Marie-Antoine, compagnon de notre vie : fondateur du Pech, à Lavaur, où mon mari jouait de l’orgue, adolescent. Oncle de mon professeur de piano, mademoiselle Périlié, à Lavaur : enterré dans la chapelle des Capucins, où nous allons à la messe, avec nos enfants (devenue chapelle des Carmes), avenue Jean-Rieux à Toulouse : réputé avoir le don d’ubiquité : il était vu au Pech et à Nice au même moment ; sollicité pour fonder une œuvre pour les sourds-muets et les aveugles, à Toulouse, alors qu’il était à Marseille. Tant de moments de nos vies où le P. Marie-Antoine était avec  nous ! Qu’il le reste encore longtemps et accompagne tous ceux qui en ont besoin, dans le meilleur et dans le pire (Exposition à la cathédrale Saint-Etienne de Toulouse du 1° au 18 février 2008)


 

F. et P.B.
"Tant de moments de nos vies
où le P. Marie-Antoine était avec nous"

 

Protégez nos enfants de toutes les dérives sectaires new age (Alice Miller, Suzan Forward, la scientologie) qui aspirent nos enfant en quête de spiritualité et qui se trompent en chemin. Redonnez-leur une juste et vraie vision du monde ((Exposition à la cathédrale Saint-Etienne de Toulouse du 1° au 18 février 2008)

 

Signature illisible
"Redonnez-leur une juste et vraie vision du monde

à nos enfants"


 

Protégez toute ma famille et tous les gens de la terre. Que toutes ces guerres cessent (Exposition à la cathédrale Saint-Etienne de Toulouse du 1° au 18 février 2008)


 

Thierry
"Que toutes ces guerres cessent "

 

Je remercie le P. Marie-Antoine qui a entendu ma prière adressée vivement à celui qui faisait tant de choses difficiles. J’avais perdu (ou par vol) mon portefeuille, avec mes cartes d’identité, Vitale etc… Quelques jours après j’ai reçu par la poste mon portefeuille avec les cartes. Mais bien sûr sans l’argent, mais c’est secondaire. J’ai confiance en son intercession et je le signale (Exposition à la cathédrale Saint-Etienne de Toulouse du 1° au 18 février 2008)


 

Signature illisible
"J’ai confiance en son intercession
 et je le signale"

 

Merci saint Médiateur (Exposition à la cathédrale Saint-Etienne de Toulouse du 1° au 18 février 2008)

 

Signature illisible
"Merci, saint médiateur"


 

Je te remercie, Père Marie-Antoine, divine Bernadette Soubirous (Exposition à la cathédrale Saint-Etienne de Toulouse du 1° au 18 février 2008)

 

André
"Je te remercie, Père Marie-Antoine,

divine Bernadette Soubirous"


 

C’est un tarnais comme vous, cher Père Marie-Antoine, qui vient vous supplier. Engagé dans un procès, faites qu’il ne soit pas trop sévère, même si je suis coupable. Je vous confie mon épouse éprouvée, mes enfants et petits-enfants. Protégez-les dans leur vie professionnelle, spirituelle et familiale. J’ai confiance en vous (Exposition à la cathédrale Saint-Étienne de Toulouse du 1° au 18 février 2008)



Yvon
"Engagé dans un procès, faites qu’il ne soit pas trop sévère, même si je suis coupable"

 

Prions les uns les autres pour les examens qu’on fait subir au P. Marie-Antoine (Exposition à la cathédrale Saint-Etienne de Toulouse du 1° au 18 février 2008)

 

T.A.
"Prions pour les examens qu’on fait subir

au P. Marie-Antoine"


 

Merci ! Deo gratias. J’ai trouvé sur l’un de vos panneaux cette merveille : « Moine jusqu’à la moelle ». Que ce P. Marie-Antoine nous obtienne de l’imiter dans sa charité, sa bonne humeur, sa joie à rayonner. Sainte charité, priez pour nous. Toujours le sourire, cette fleur de l’âme. Pour cela être « cruche », pour que Dieu passe souvent et courbe la cruche que je suis (Exposition à la cathédrale Saint-Etienne de Toulouse du 1° au 18 février 2008)


 

Mat
"Toujours le sourire, cette fleur de l'âme"

 

Je tiens à vous remercier pour tout ce que vous faites en faveur du P. Marie-Antoine que j’ai « découvert » il y a deux ans en allant au couvent des Carmes. Ce Saint admirable que je vénère et prie chaque jour, est entré dans ma vie grâce au livre passionnant de madame Jacqueline Baylé qui m’a accordé une dédicace comme à beaucoup de participants et celle pour ma belle-sœur qui venait de perdre son mari de 56 ans était particulièrement émouvante. Cette journée du centième anniversaire de la mort du P. Marie-Antoine en février 2007 a été une journée très mémorable pour tous et elle reste à jamais gravée dans mon cœur. Avec mes plus sincères remerciements et en union de prière avec vous tous, acquis à la cause de notre « Saint de Toulouse »… (03/03/08).



Michèle M.

"Ce Saint admirable que je vénère et prie chaque jour, est entré dans ma vie"


Vous savez que nous vénérons notre Saint bien-aimé tout particulièrement, dans le groupe de prière « Saint-Louis de France » auquel je participe. Que le Ciel vous comble de sa Grâce pour tout ce que vous faites, vous et tous ceux qui avec vous contribuent à faire connaître la vie admirable du P. Marie-Antoine avec l’impact prodigieux qu’Il a encore de nos jours. Le jeudi de l’Ascension, j’ai eu la joie d’assister à l’office chez les Carmes où notre Vénérable Saint repose. Je ne me lasse jamais d’admirer son visage serein et surtout ses yeux si doux qui m’apaise tant. J’y reviens pour Pentecôte, je prierai pour vous. En union de prière avec chacun des membres de votre association (07/05/08).


 

Michèle M.
"Je ne me lasse jamais d'admirer
son visage serein et surtout ses yeux si doux

qui m'apaisent tant"

 

En galvanisant les adhérents de notre association, vous nous donnez l’opportunité et le courage de nous battre pour que triomphe la béatification de notre cher capucin. J’ai découvert qu’il était depuis longtemps en filigrane dans ma vie puisque j’ai toujours eu –et aujourd’hui plus que jamais- une grande dévotion pour la Vierge Marie ainsi que pour tous les petits bergers et bergères qui ont eu le grand bonheur de la voir et de lui parler comme, entre autres, la petite Germaine que vous connaissez bien. Le 25 octobre dernier, j’ai passé un week-end merveilleux à l’Abbaye Sainte-Marie-du-Désert pour me ressourcer et j’y ai appris à connaître saint Marie-Joseph Cassant. La boucle n’est certainement pas bouclée (23/12/08)



 

Le miracle que je lui demande c’est de nous envoyer des vocations, le seul moyen pour moi de leur offrir le bonheur d’une vie ! (14/04/08)

 

P. Bernard - capucin
"Le miracle que je lui demande

c’est de nous envoyer des vocations"


 

Merci pour ma maman (Exposition à l’église Saint-Pierre des Chartreux de Toulouse du 18 au 26 mai 2008)


Magali
"Merci pour maman"



Exposition remarquable, vivante, documentée et qui laisse transparaître une connaissance profonde et véritable de ce Saint de Toulouse (Exposition à l’église Saint-Pierre des Chartreux de Toulouse du 18 au 26 mai 2008)



Signature illisible
"Une connaissance profonde et véritable

de ce Saint de Toulouse"


 

J’ai revu ces derniers jours ce moment d’adoration avec le pape sur Internet, et parmi ces milliers de personnes, nous y sommes réellement visibles. Quel beau moment auprès de cette communauté de prière curieuse avec le P. Marie-Antoine ! (20/11/08)

 

Michèle R.
"J’ai revu ces derniers jours

ce moment d’adoration avec le pape sur Internet,

et parmi ces milliers de personnes,

nous y sommes réellement visibles"


.
VAR
.

 

Je me suis régalée à suivre le P. Marie-Antoine sur son chemin de Foi, d’Espérance et de Charité. Pauvre Père, on le voudrait non seulement béatifié mais canonisé dans la foulée ! Sa dévotion à nos saints de Provence est un lien entre votre action et la nôtre (18/04/08)

 

Brigitte M.
"Pauvre Père, on le voudrait non seulement béatifié

mais canonisé dans la foulée!"


 

Je veux dire ma reconnaissance à la Sainte Vierge qui a voulu que je connaisse ce grand serviteur de Dieu plein d’Amour  qui a tout donné au Seigneur Jésus et à sa Sainte Mère. Je suis peinée que l’on n’ait pas encore reconnu la sainteté de sa vie, surtout la vie de quelqu’un qui a aimé aussi fort son pays la France, qui est le gardien de la Sainte Vierge. Lourdes où mon mari et moi devons nous rendre pour six jours (bonheur !) est un lieu où je me sens tellement attendue ! Ma santé me jouant souvent des tours, après avoir lu les Annales du Laus, cette année j’avais commencé à prier le P. Marie-Antoine afin qu’il intercède auprès de Jésus par sa prière. Maintenant j’ai une vraie neuvaine, alors je vous remercie pour tout. De tout mon cœur j’espère que l’on ne tardera pas à reprendre la demande de béatification du Père, lui qui a été un Serviteur si ardent et désintéressé de notre Douce Mère. Que Dieu vous donne toujours la force pour continuer cette œuvre. Encore merci. En union de prière, bien sincèrement (04/07/08)


 

Josette S.
"Je suis peinée que l'on n'ait pas encore reconnu

la sainteté de sa vie"


 


Date de création : 10/05/2008 20:14
Dernière modification : 11/04/2020 01:59
Catégorie : - Témoignages
Page lue 2773 fois