En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.
 
 
 
 
   Le Vénérable Père Marie-Antoine de Lavaur, capucin, appelé Le Saint de Toulouse (1825-1907)
  
 
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » 3. Le Chemin de croix
    Imprimer la page...

3. Le Chemin de croix




LA MONTAGNE SAINTE DES ESPÉLUGUES


3
LE CHEMIN DE CROIX
"Un chemin royal: Jésus y a marché le premier"1



Ce fut un chemin de croix qu'on éleva vers 1886, en posant de simples croix de bois jusqu'à la quatorzième édifiée au sommet du Calvaire,  constituée par la croix de Jérusalem érigée l'année précédente2.

PMA-peint2.jpg
Avec quels soins le P. Marie-Antoine avait préparé à Lourdes l’érection du chemin de croix, sur le flanc de la montagne, le 22 août 1886 ! Plus de six cents hommes sont là pour charger sur leurs épaules la croix des diiverses stations. Une nouvelle fois, la colline retentit des cris mille fois répétés de Vive Jésus ! Vive Sa Croix ! Une nouvelle fois, le plateau de la montagne disparaît sous la foule des pèlerins. Et le Capucin est immanquablement là pour faire passer de son coeur dans celui des pèlerins son amour, son immense reconnaissance envers Jésus crucifié. Dans ces circonstances, il est transfiguré et peut soulever les foules3.

Mais ce premier chemin de croix n'était que provisoire. L'exécution du chemin de croix actuel fut confié à la Maison Raffl de Paris, qui avait exécuté le Calvaire de Fontchâteau. Elle demanda, avec les études préparatoires, le voyage en Terre Sainte de l'artiste, les projets et contre-projets, au moins treize ans de travail (1893 à 1911). Les 115 personnages du chemin de croix sont en fonte de fer et ils ont une taille moyenne de 2 mètres.
                                                                                                                                                              Cinquième station: Simon le Cyrénéen porte la croix avec Jésus4.
chemin-croix2.jpg
Plusieurs l'ont critiqué. "Ils auraient rêvé un chemin de croix plus artistique, ils auraient voulu qu'on eut fait appel au talent des plus grands sculpteurs, et que les personnages de chaque groupe eussent été taillés dans le plus beau marbre de carrare.

"Ils oublient que l'unité eût manqué fatalement à une pareille œuvre et surtout que le Calvaire ne devait pas être une exposition de sculpture, et qu'un cachet trop artistique, en provoquant une admiration curieuse, aurait pu nuire au but principal qui était d'exciter la piété des pèlerins.

"Or ce but a été pleinement atteint, car, comme Mgr Izart a pu le dire de ce chemin de croix, "il fait prier, il fait pleurer et rend meilleur."

"C'est le plus beau des éloges. Mais l'art n'est pas non plus absent de cette œuvre magnifique où l'on peut admirer l'harmonie des groupes, en même
temps que la physionomie expressive des personnages5."

L'inauguration solennelle du chemin de croix entièrement terminé eut lieu le samedi 14 septembre 1912 par le légat du Pape Pie X, et douze évêques devant 20.000 pèlerins.



1. Citation du P. Marie-Antoine tirée de Le P. Marie-Antoine orateur - Chemin de la croix médité (1928).
2. Montagne du Calvaire et chemin de croix monumental de N.D. de Lourdes,
de J.B. Courtin (1944).
3.Vie du P. Marie-Antoine Le Saint de Toulouse du P. Marie-Ernest de Beaulieu (1908).
4. Chemin de la croix médité.
5. Citation tirée des Annales de N.D. de Lourdes, décembre 1912.

Date de création : 16/10/2008 19:01
Dernière modification : 02/04/2017 20:49
Catégorie : - Lourdes: La Montagne sainte des Espélugues
Page lue 2023 fois