En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.
Mentions légales.
 
 
 
 
   Le Vénérable Père Marie-Antoine de Lavaur, capucin, appelé Le Saint de Toulouse (1825-1907)
  
 
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » 10. Le Manuel du Pèlerin à N.D. de Consolation
    Imprimer la page...

10. Le Manuel du Pèlerin à N.D. de Consolation

L'ŒUVRE ÉCRITE DU PÈRE MARIE-ANTOINE RÉÉDITÉE


"Quand ma bouche ne pourra plus parler, que ceci parle encore"

 

 Editions du Pech


LE MANUEL DU PÈLERIN

À NOTRE-DAME DE CONSOLATION DU PECH (LAVAUR) 




Manuel-Couvert.jpg



Ce  Manuel du Pèlerin du Père Marie-Antoine va satisfaire le plus grand nombre d’entre nous par la variété, la richesse de son contenu. Cela commence par le récit incroyable d’un épisode de sa vie, et pas des moindres, ses dernières années, assombries par le départ en exil de ses frères, et sa solitude glaciale. Mais le récit n’est pas là. Marie sourit à son missionnaire et voilà qu’il peut enfin réaliser le rêve qu’il entretenait depuis son adolescence : élever un sanctuaire dédié à N.-D. de Consolation, sur la colline du Pech qui domine sa ville natale de Lavaur, au moment où, les églises, on les ferme.

Le P. Marie-Antoine aimait les pèlerinages, qui rejoignaient son amour et sa dévotion pour la Vierge Marie qui aime et bénit particulièrement les pèlerins. Il intégrait dans ses missions, ces chapelles, tombeaux, monuments par lesquels le Seigneur et ses saints sont honorés du peuple depuis des temps immémoriaux : Saint-Bertrand du Comminges, saint Aventin, saint Gaudens, saint Saturnin, sainte Germaine, Notre-Dame de la Garde, du Bout-du-Puy, du Verdelais, de Marceille, du Désert… On sait qu’innombrables ont été les foules de pèlerins qu’il entraîna, en particulier, à Lourdes, obéissant avec ferveur à l’Immaculée disant à Bernadette : « Je veux qu’il vienne ici du monde ». Mais aussi dans tous les pèlerinages mariales : Rocamadour, Garaison, Livron, la Salette, Pellevoisin, Pontmain, Ceignac, Quézac…

     « Ces petites pages que nous vous offrons pour accompagner vos pas, chers pèlerins, sont de lecture agréable et facile. Comme un vrai petit bouquet de fleurs que j’ai mis près de cinquante ans d’apostolat à cueillir. Une petite heure suffit pour les lire. Et, plus on les relit, plus on y trouve de saveur et, une fois dans nos cœurs, une fois mise en pratique, la vie chrétienne devient un charme, la vertu devient comme naturelle et on sent que l’âme se met à la température du ciel. »

L’ouvrage constitue un vrai Manuel du Pèlerin, avec de nombreuses prières et dévotions aujourd’hui souvent oubliées, dans un cœur à cœur tout simple, celui du P. Marie-Antoine avec son Dieu, avec la Vierge Marie, auquel il nous entraîne par sa plume. La plupart de ces prières méditations sont œuvres originales du P. Marie-Antoine. Notre-Dame de Consolation nous introduit, de toute sa grâce, auprès du Sacré-Cœur de Jésus dont elle est la Porte, et auprès de saint Antoine de Padoue : le Sacré-Cœur et saint Antoine avaient leurs autels de chaque côté du chœur de la chapelle. Autels détruits lors d’une réfection de la chapelle mais toujours présents  par une représentation du Dieu de miséricorde de sainte Faustine et une belle peinture de « Saint Antoine de Padoue tenant dans ses bras l’Enfants Jésus ». C’est le titre d’un des chapitres, précédé par « Le Salut par le Sacré-Cœur » : de quoi nourrir nos méditations.

Cette deuxième partie, qui s’intitule « À l’école de Notre-Dame de Consolation», commence par des conseils et des maximes de sagesse que le P. Marie-Antoine a élaboré avec l’amour, le bon sens et la connaissance des hommes qui font sa force après cinquante ans de missions.

Nous n’avons pas voulu priver le lecteur des cantiques aux refrains innombrables qui accompagnent la marche du pèlerin dans les processions. Les paroles sont presque toutes du P. Marie-Antoine, sur des musiques connues, le plus souvent celle de l’Ave Maria de Lourdes : « Depuis le premier Ave Maria que Bernadette a récité avec la Sainte Vierge, l’Ave Maria n’a plus cessé à Lourdes… Chant qui, désormais et jusqu’à la fin du monde, sera le trait d’union de la terre et du ciel (« Prier avec les Trois Ave Maria » p. 18). Mais aussi sur l’air de l’Ave Maria  de Touraine ou de Laudate Mariam dont nous donnons les musiques.

Une présentation de Notre-Dame de Consolation aujourd’hui, avec son parc aux arbres plus que centenaires, ses équipements d’accueil, ainsi que les lieux à visiter à Lavaur sur les pas du P. Marie-Antoine, achèvent heureusement cet ouvrage original.

                                                                           

« Le Manuel du Pèlerin à Notre-Dame de Consolation », Les Éditions du Pech, 172 pages. Prix public : 13,50 €

En vente dans les librairies.  Et à l'APMA sur commande en 10 (cliquer ici)


RETOUR À L'ACCUEIL .../...

 


Date de création : 08/06/2012 07:16
Dernière modification : 01/10/2017 12:25
Catégorie : - Son oeuvre rééditée
Page lue 1563 fois