Le Vénérable Père Marie-Antoine de Lavaur, capucin, appelé Le Saint de Toulouse (1825-1907)
  
 
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » 22 Les Grandes Gloires de St Antoine de Padoue
    Imprimer la page...

22 Les Grandes Gloires de St Antoine de Padoue

L'ŒUVRE ÉCRITE DU PÈRE MARIE-ANTOINE RÉÉDITÉE


"Quand ma bouche ne pourra plus parler, que ceci parle encore"

 

PARU EN MAI 2016

 Editions du Pech

LES GRANDES GLOIRES DE SAINT ANTOINE DE PADOUE

MIRACLES DU PAIN DES PAUVRES

StAntoine-couvert.jpg
 

Je conseille à chacun de lire ce livre. Il revigorera votre foi en montrant comment le surnaturel a pu être la règle durant plusieurs décennies autour de la dévotion à saint Antoine de Padoue. Un peu comme les merveilles de Lourdes, sauf que celles-ci perdurent encore aujourd’hui et pour longtemps. Ce qui est la preuve, si besoin en était, de la force, de la puissance de la Vierge Marie auprès de son Fils, auprès de Dieu. Contre vents et marées. Tandis que les miracles, petits et grands, spirituels et matériels, du pain des pauvres de saint Antoine, ont été engloutis dans noss océans d’incrédulité, de matérialisme et d’oubli. Pour combien de temps ?

 

Le P. Marie-Antoine nous raconte ceci : « Je recevais d’Italie, il y a quelques jours la lettre suivante: « Mon Père, nous apprenons qu’en France il y a une statue miraculeuse de saint Antoine de Padoue. Veuillez nous dire dans quelle ville elle se trouve, nous enverrons aussitôt une offrande. » Voici ma réponse : « En France, ce n’est pas une seule statue de saint Antoine de Padoue qui est miraculeuse. Toutes le sont, et il y en a cent mille. »

 

Le Missionnaire capucin nous fait partager l’histoire, incroyable aujourd’hui, de l’Œuvre du pain des pauvres fondée à Toulon dans les années 1890, et dont il fut le « commis-voyageur » à travers la France et au-delà. Un épisode d’une intensité époustouflante dont on se souvient à peine aujourd’hui.

 

Ceci concerne la seconde partie du livre. La première n’est pas moins importante, qui s’efforce, après une biographie succincte de saint Antoine de Padoue, ce fils privilégié de Marie, de répondre à toutes les questions qu’on peut se poser sur la dévotions qu’il suscite intensément dans le monde entier, et chez tout le monde. Quel est le rôle de Saint Antoine de Padoue ? Pourquoi tant de gloire rendue à ce Saint ? Pourquoi une telle dévotion à sa langue ? Pourquoi le choix de la ville de Padoue ? Pourquoi le nom de « Saint aux miracles » qui lui est donné ?

Ou encore : Pourquoi saint Antoine de Padoue tient-il dans ses bras l’Enfant-Jésus ? Pourquoi s’adresse-t-on à saint Antoine de Padoue pour trouver les choses perdues? Pourquoi la dévotion du mardi ? Pourquoi, autrefois, était-il souvent représenté caressant d’une main l’Enfant  Jésus, et de l’autre portant un Cœur enflammé ? Pourquoi saint Antoine de Padoue est-il si populaire ? Pourquoi enfin son culte s’est-il répandu si vite aujourd’hui ?

 

On comprend que Les Grandes Gloires de saint Antoine de Padoue ait été le best-seller du missionnaire. Toutes éditions confondues, le livre dépassait en 1932, 25 ans après sa mort, les six cent mille exemplaires. Davantage si l’on en croit la préface de l’édition de 1931 : « Si le grand missionnaire conquiert alors le titre d’apôtre de saint Antoine, de rénovateur de son culte, c’est moins par ses prédications incessantes, que par le petit volume des Grandes Gloires, qu’il recommence sans cesse, le transformant, le complétant dans des éditions successives qu’on se dispute et qui inondent le monde. En quelques mois, elles sont déjà tirées à plus de six cent mille exemplaires. » On peut dire qu’il est le livre par excellence de la dévotion populaire à saint Antoine. Et, pour le « Saint de Toulouse », qu’il doit ainsi à son saint patron, sa meilleure prédication en action.

 

L’extrait de la 4e de couverture

 

« De là la merveilleuse popularité de ce grand saint : les riches et les nobles vont à lui, fils de grande famille, il leur enseigne à mépriser les richesses et l’orgueil. Les pauvres et les petits vont à lui, ne s’est pas fait lui-même pauvre et petit ? Il est l’ami de tous, le protecteur et le consolateur de tous, dans toutes les plus grandes détresses comme dans les plus petits malheurs. Voyez-le maintenant multiplier ses miracles. Je ne m’étonne pas qu’on ait associé à son culte l’œuvre du pain des pauvres. Ce petit enfant, dont il a reçu les caresses, n’est-il pas l’aliment nécessaire aux âmes qui, sans lui, meurent de faim ? Saint Antoine nous rappelle qu’à nos sociétés orgueilleuses, qui vivent du Christ qu’ils chassent, il faut Jésus. Ce n’est pas seulement pour retrouver quelque objet que nous devons évoquer l’apôtre de Padoue. Nous avons perdu tant de choses. »

 

206 pages. Prix public : 13,00 €. En vente dans les librairies et à l’APMA.
Sur commande en 22 (cliquer ici)

N.B. Nous vous recommandons, dans une parfaite complémentarité, la neuvaine « Prier avec saint Antoine de Padoue », prières et méditations du P. Marie-Antoine. 24 pages en couleur, (cliquer ici)

On peut se reporter aussi à une série d'articles: "L'Œuvre du Pain des Pauvres":

- Le P. Marie-Antoine commis-voyageur .../...

- Récit d'un témoin .../...

- Lu dans la presse contemporaine .../...

- Dévotion à saint Antoine de Padoue .../...

Retour à l'Accueil .../...


Date de création : 01/05/2016 21:43
Dernière modification : 01/10/2017 14:22
Catégorie : - Son oeuvre rééditée
Page lue 1200 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !